Revue de Presse

Revue de presse – “Lisbonne, ville ouverte” de Patrick Straumann

Lisbonne est une nostalgie. Elle a trouvé son mode : la saudade. C’est sur ce ton que l’auteur invite à revenir dans la capitale portugaise à un moment particulier, l’année 1940, quand tous ceux qui fuyaient la barbarie s’y réfugiaient dans l’espoir d’embarquer vers New York ou Rio. Au fil des pages surgissent Man Ray, Arthur Koestler, Julien Green, Hannah Arendt…

Revue de presse – “Autisme” de Valério Romão

Empli de colère, de désespoir et d’une énergie destructrice. Autisme de Valério Romão n’ est pas un témoignage mais une oeuvre littéraire complexe, pleine de bruit de fureur, qui montre les effets dévastateurs de la maladie sur l’entourage. Très vite, Henrique s’est montré « un bébé froid »

Revue de presse – “Le livre des nostalgies” de Bernadim Ribeiro

ONLALU Saudade Parfois, on a envie de se plonger dans un bon classique, comme ce très beau « Livre des nostalgies » de Bernardim Ribeiro, auteur portugais du 16e siècle. On ne sait presque rien de ce dernier, mais son « Menina e moça » (« Enfant et jeune fille ») est...

Revue de presse – “Les Cailloux” d’Eléa Dos Santos

Cette histoire sans texte compose une fable morale. L’adversité recule face à la bonne volonté, la coopération permet de survivre et même de sortir plus fort des épreuves. Dans sa simplicité graphique et narrative, Eléa Dos Santos signe un livre efficace et optimiste.

Revue de presse – “Prisonniers des glaces 1594-1597, les expéditions de Willem Barentsz & la découverte du Spitzberg” de Willem Barentsz

Partons à la découverte des ruines de la cabane d’hivernage de Barentsz et de ses compagnons. Une pendule, une cloche, une caisse : c’est tout ce qui reste de l’expédition de marins hollandais partis chercher par la route du Nord-Est le chemin de la Chine. Celui qui -donna son nom à la mer de Barentsz fit trois tentatives infructueuses : en 1594, 1595 et 1596.

Revue de presse – “Prisonniers des glaces les expéditions de Willem Barentsz, l’hivernage forcé en Nouvelle – Zemble & la découverte du Spitzberg”

près deux éditions datant de 1996 et 2000, le récit de voyages des expéditions du néerlandais Willem Barentsz est désormais publié en version poche par les éditions Chandeigne. Sous le pseudonyme de Xavier de Castro, Michel Chandeigne est le traducteur de l’ouvrage à partir de l’édition critique de Linschoten-Vereeniging (1718) et de la version de René-Auguste Constantin de Renneville (1702). Seules les données répétitives et de peu d’intérêts (relevés astronomiques, géographiques et éoliens) ont été supprimées.

Revue de presse – “Contes de la montagne” de Miguel Torga

Lire et relire Miguel Torga, c’est renouer avec son âme portugaise, faire corps avec sa saudade, s’émerveiller face à la puissance de cette Montagne qui ne cesse de vibrer dans les veines de chaque déraciné. Écrivain de l’exil, parti au Brésil dans son adolescence, puis lors de ses démêlés avec le régime fasciste, Torga sait réveiller mieux que quiconque ce désir brûlant de puiser dans ses terres d’origine pour révéler ce qu’il y a de plus universel en chacun de nous

Revue de presse – “La pluie ébahie” de Mia Couto

C’est un beau texte, à lire à haute voix, pour ses amis ou les enfants, comme on le fait d’un conte ou des Histoires comme ça, de Kipling. Un de ces récits créolés où l’Afrique et l’Europe s’emmêlent et dont l’écrivain mozambicain Mia Couto a le secret.

Revue de presse – “Les Maia” de Eça de Queiroz

À la fois saga familiale, roman d’amour et tableau de moeurs d’une société décadente qui tend à disparaître, ces “épisodes de la vie romantique” sont des trésors de narration, portés par une langue et une prose où se déploie toute la virtuosité de ce génie des lettres portugaises, cet immortel, considéré par Borges comme l’un des plus grand écrivains de tous les temps.

Revue de presse – “Mort sur le Tage” de Pedro Garcia Rosado

Rosado nous embarque dans une capitale complexe, où les personnages jamais manichéens à la personnalité pourtant bien affirmée s’y confrontent et composent un tableau social mordant. Nous découvrons des problématiques propres aux grandes villes, très contemporaines : immigration clandestine, corruption et réseau de prostitution mais aussi des réminiscences de traumatismes dus à l’histoire du pays…