La Destruction des Indes (1552)

ISBN : 978-2-36732-246-9
320 pages
10 novembre 2022
17 €

Traducteur Jacques de Miggrode

Description

Commentaires des images Jean-Paul Duviols

En 1552, le dominicain Las Casas publie à Séville la plus terrible des dénonciations des excès du colonialisme : la Très brève relation de la destruction des Indes. Les conquistadors y sont des diables qui pillent, violent, tuent et allument des brasiers d’enfer. Cette apocalypse s’appuie sur une théologie du droit naturel : les Indiens, propriétaires légitimes de leurs terres, ont des droits de juste guerre contre les envahisseurs. L’humanité indienne, au lieu de constituer une chrétienté idéale est maintenant l’image du Christ bafoué. Las Casas s’inscrivait dans le courant minoritaire de ce que l’on a appelé la lutte espagnole pour la justice. Mais il ne pouvait se douter que son pamphlet servirait la cause de la légende noire anti-hispanique.

La traduction que l’on publie est celle du protestant Jacques de Miggrode, sous le titre manipulateur de Tyrannies & cruautés des Espagnols (1579). L’impact des nombreuses rééditions fut amplifié par la diffusion des terrifiantes gravures de Théodore de Bry. Cette série capitale dans l’histoire de la guerre des images du protestantisme et catholicisme, est rééditée intégralement avec le texte de La Casas et une partie des aquarelles qui les ont inspirées. Dans cette belle édition poche illustrée et documentée, on découvre donc, aussi, une guerre des images – très moderne – entre catholiques et protestants.