Nos auteurs

Joaquim Maria Machado de Assis

1839-1908

Né d’un père mulâtre et d’une mère portugaise, Joaquim Maria Machado de Assis voit le jour à Rio de Janeiro en 1839. Ne pouvant se permettre de suivre des études, il commence à travailler très tôt, notamment comme apprenti typographe à l’Imprimerie Nationale. Très vite, il se met à écrire des poèmes et des nouvelles. Il participe également à la rédaction d’articles de presse et devient directeur-adjoint du Diário Oficial en 1867. Tout en continuant à écrire, Machado de Assis débute une carrière administrative : il est ainsi nommé au Secrétariat à l’Agriculture et accède à différentes fonctions au sein de divers cabinets ministériels. En 1896, il fonde l’Académie Brésilienne de Lettres et en sera le président jusqu’à sa mort, en 1908. Machado de Assis laisse en héritage une œuvre prolifique, dans laquelle il dépeint avec une langue inventive, une ironie mordante et un humour savoureux la société du Rio de Janeiro du XIXe siècle. Vif observateur, il décrit avec virtuosité les vicissitudes du comportement humain, tant en amour (Dom Casmurro) que dans l’absurde (L’aliéniste). Romancier, poète, critique littéraire, sa plume s’épanouit dans plus de deux cents nouvelles qui font de Machado de Assis le maître incontesté de la littérature brésilienne. A lire également : Dom Casmurro, Mémoires posthumes de Brás-Cubas, Le philosophe et le chien Quincas Borba.

Paru chez Chandeigne

«