Nos auteurs

Auguste Guinnard

1831-1885

Né en 1831 à Paris, Auguste Guinnard entreprend un voyage vers Río de la Plata en 1855 pour chercher fortune. En 1856, il est fait prisonnier en Patagonie par la tribu des Poyuches qui le réduisent en esclavage et le revendent aux Puelches, puis aux Mamuelches, et enfin aux Salineros. Pendant trois années, il vit en captivité, affamé et maltraité. Il finit par réussir à s’enfuir et à regagner l’Europe en 1861.

Il est fait par la suite membre de la Société de Géographie et d’Ethnologie de Paris et publie la même année dans la revue Le Tour du Monde, un résumé de ses aventures en Patagonie. En 1864 paraît la première édition complète de son récit. Grand succès, sa relation est un témoignage essentiel pour connaître les mœurs et l’intimité des indigènes d’Argentine et du Chili.

Jules Verne s’inspire des aventures de Guinnard dans son célèbre livre Les Enfants du Capitaine Grant.

Paru chez Chandeigne

«