Antonio Enríquez Gómez, un écrivain marrane.

688 pages
2003
10 €
ISBN : 978-2-906462-80-9
ACHETER EN LIGNE
Préface de Gérard Nahon

Présentation et notes de Carsten L. Wilke

Description

Aucun écrivain juif d’expression espagnole n’a été autant célébré par l’histoire littéraire que le mystérieux poète baroque Antonio Enríquez Gómez. La légende le disait né au Portugal et mort dans la communauté séfarade d’Amsterdam. Il y a un demi-siècle, des découvertes exceptionnelles dans les archives de l’Inquisition permirent à I.S Révah de saisir au vif l’existence historique « marrane » de cet auteur emblématique qui se cachait sous l’identité du dramaturge catholique populaire don Fernando de Zárate, vivant entre Madrid, Bordeaux et Rouen, et qui mourut entre les mains de l’Inquisition en 1663. Ce poète migrant, auteur de vers saisissants sur la douleur de l’exil, côtoyait Calderón aussi bien que Corneille au cours d’une activité littéraire dont les deux textes clandestins ont été révélés par Révah: un vigoureux pamphlet contre l’intolérance religieuse et une martyrologie juive à tonalité rationaliste et apocalyptique. Interrogeant tour à tour les poésies et les pièces d’archives, Révah a déchiffré l’attitude religieuse singulière qui se dissimule derrière une duplicité portée ici jusqu’à ses dernières limites.

La reconstruction biographique d’Antonio Enríquez Gómez compte parmi les plus brillantes contributions d’I.S. Révah à la connaissance des crypto-juifs hispano-portugais. C’est la réapparition d’un ensemble de manuscrits qui a rendu possible la présente publication de l’étude intégrale, actualisée par une annotation soignée et accompagnée d’une édition des sources originales.

LIVRES LIÉS
»