Nos collaborateurs

Marianne Proust

Marianne Proust devient la femme de Jacques Proust en 1961. Très rapidement, elle l’assiste dans ses recherches et apprend même le japonais et le néerlandais pour des ouvrages tels que La supercherie dévoilée: une réfutation du catholicisme au Japon au XVIIe siècle (1998) ou Le puissant Royaume du Japon: la description de François Caron de 1636. Après la mort de son époux en 2005, Marianne Proust veille à la diffusion des nombreux articles et textes critiques consacrés au Japon et au XVIIIe siècle.

Paru chez Chandeigne

«