Nos auteurs

Pascal Quignard

Né à Verneuil-sur-Avre dans l’Eure de parents professeurs de lettres classiques en 1948, Pascal Quignard suit des cours de philosophie sous la direction d’Emmanuel Lévinas à l’Université de Nanterre.

Son premier livre, un essai consacré à Sacher-Masoch, lui ouvre les portes de la célèbre maison Gallimard. A partir de 1969, il devient un des lecteurs de la maison (ainsi qu’au Mercure de France), puis membre du comité de lecture en 1976 et secrétaire général du service littéraire en 1990. En parallèle, il écrit également pour la revue L’Éphémère entre 1968 et 1972 et enseigne les sciences sociales à l’université de Vincennes et à l’École Pratique des Hautes Etudes.

Jouant de l’orgue et du violon avec maestria, Pascal Quignard est un passionné de musique. Il fonde en 1990 avec Mitterrand le Festival d’opéra et de théâtre baroque de Versailles. Grand amateur de musique baroque, on retrouve cette forte relation entre littérature et musique dans son œuvre, notamment dans Tous les matins du monde, adapté au cinéma par Alain Corneau.

En 1994, après la parution du Sexe et de l’Effroi, Quignard décide de quitter l’univers de l’édition et de la musique pour se consacrer uniquement à la littérature. Son œuvre, inclassable et ambitieuse, révèle une passion érudite pour le langage, à laquelle se rajoute une mystique de l’ellipse et une philosophie complexe sur l’autre.

Lauréat du Grand Prix du roman de l’Académie française en 2000, du prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes, il se focalise aujourd’hui sur les tomes de son Dernier royaume. Pascal Quignard est actuellement l’un des écrivains les plus intéressants de notre époque.

A lire également : Terrasse à Rome, Villa Amalia.

Paru chez Chandeigne

«