Nos auteurs

Gil Vicente

1465-1537

Beaucoup de mystère entoure cet auteur que l’on considère comme le père du théâtre populaire portugais. Il serait né vers 1465 à Guimarães, d’une famille d’artisans. Maîtrisant le latin d’église, l’italien et le français, il mêle les langages, confondant les registres, dans ses pièces de théâtre qui font la part belle à la comédie irrévérencieuse.

De 1502 à 1536, il multiplie les productions dramatiques, grâce à la pension assez généreuse accordée par le roi Dom João III. Beau parleur, le dramaturge se moque allègrement de tous : la noblesse, le clergé, les professions libérales. Sous la raillerie apparente se cache une véritable volonté humaniste d’améliorer la société. Ses satires sociales se présentent sous la forme nouvelle d’ « autos », sortes de drames religieux à l’intrigue moralisatrice et aux personnages caricaturaux. Prolifique, Gil Vicente rédige près de 44 pièces de théâtre.

A sa mort vers 1537, son nom tombe de l’oubli jusqu’à l’édition de Hambourg en 1834, qui réhabilite l’œuvre de ce grand dramaturge du XVIe siècle.

Paru chez Chandeigne

«