Nos auteurs

André Thevet

1502-1590

Né vers 1502 à Angoulême, André Thevet est placé au couvent des Franciscains où il se désintéresse de la religion pour les livres. Protégé par François Ier, ainsi que par les La Rochefoucauld et les Guise, il voyage en Italie, chargé de diverses missions par ses protecteurs. À Plaisance, il se lie avec le cardinal Jean de Lorraine. En 1549, il embarque pour le Levant. Il visite la Crète, les îles de l’Egée et s’installe un an à Constantinople. En 1552, il part pour l’Egypte et la Palestine. De retour en France en 1554, il fait paraître le récit de ce voyage sous le titre de Cosmographie du Levant.

Il repart presque aussitôt comme aumônier de l’expédition du vice-amiral Villegagnon pour coloniser le Brésil, d’où il rapporte de nombreux spécimens d’animaux, de végétaux et de minéraux, ainsi que des poteries ou des armes. Mais, malade, il ne peut descendre à terre et c’est donc sur la foi des matelots qu’il rédige Les Singularités de la France antarctique (1557).

Aumônier de Catherine de Médicis puis historiographe et cosmographe du roi, il aurait introduit le tabac à la Cour. En 1584, il publie les Vrais portraits et vies des hommes illustres en huit volumes.

Il meurt en 1590 à Paris.

Paru chez Chandeigne

«