Nos traducteurs

Paulo Rónai


1907-1992

Paulo Rónai est né à Budapest. Il est essayiste, traducteur, linguiste et professeur.

Fils de libraire, à 19 ans il a déjà traduit plusieurs poètes de langue latine. En 1929 il termine son doctorat et commence à publier des critiques littéraires. Cette même année, en raison de ses origines juives, il est envoyé dans un camps de travail forcé. En 1941, il réussit grâce à ses contacts avec des intellectuels brésiliens à se réfugier à Rio de Janeiro. Il y rencontre alors Aurélio Buarque de Holanda avec qui il se lie d’amitié. Cette relation se révèle très fructueuse, ensemble ils organisent la collection Mar de Histórias – Antologia do conto Mundial, composée de dix volumes. Textes traduits par Paulo Rónai et révisés par Aurélio Buarque de Holanda. Paulo Rónai écrit de nombreux articles pour la presse de Rio de Janeiro et donne des cours de latin et de français. Il continue son travail de traducteur en coordonnant dès 1945, l’édition brésilienne des 89 titres de La Comédie Humaine de Balzac. Il publie par la suite, en 1957, une anthologie de contes hongrois et en 1971, Os meninos da rua Paulo de Ferénc Molnar. Il est aussi l’auteur du dictionnaire bilingue français – portugais du Brésil, le plus complet qui existe aujourd’hui.

Paulo Rónai crée en 1974, l’Association brésilienne de traducteurs. Il décède en 1992 à Rio de Janeiro. Trois ans plus tard, la Fondation de la Bibliothèque Nationale crée le Prix Paulo Rónai qui récompense le travail de traducteur.

Paru chez Chandeigne

«