Nos collaborateurs

Théodore Monod

1902-2000

Né en 1902 d’une famille de pasteurs protestants, Théodore Monod découvre tout jeune le Jardin des plantes et se passionne pour les sciences naturelles. Après des études secondaires à l’Ecole Alsacienne, il fait un stage au laboratoire des pêches et productions coloniales d’origine animale du Muséum d’histoire naturelle. Cette première expérience lui fait découvrir la Mauritanie, qui deviendra un pays cher à son cœur.

Ichtyologue, géologue, naturaliste et botaniste, ce grand spécialiste des déserts part à la recherche de météorites mythiques, découvre de nouvelles plantes, parcourt toute l’Afrique à pied. Directeur de l’Institut français d’Afrique noire en 1938, il est professeur au Muséum national d’histoire naturelle de 1946 à 1973, membre de l’Académie des sciences d’outre-mer en 1949, de l’Académie de marine en 1957, et membre de l’Académie des sciences en 1963.

Grand voyageur, il aura fait près de 124 expéditions à travers le monde, faisant de lui l’une des grandes figures de l’exploration au XXe siècle et l’un des spécialistes mondiaux des déserts français. Militant, il consacre ses dernières années à la défense de la nature et de toute forme de vie.

Il s’éteint à l’âge de 98 ans à Versailles, en 2000.

Paru chez Chandeigne

«