Nos traducteurs

Livia Parnes

Après des études à l’École des hautes études en sciences sociales et un doctorat sur les présences juives dans le Portugal contemporain (1820-1938), Livia Parnes a été chargée de projets culturels pour divers organismes (Mémoire de l’avenir, Dreyfus Society for Human Rights). Elle est responsable des activités culturelles au Mémorial de la Shoah de Paris. En parallèle, elle a traduit des poèmes de Léa Goldberg (Monsieur Rêve et Cie, Chandeigne 2006), a écrit l’introduction et a préparé l’édition critique de La découverte des Marranes de Samuel Schwartz (Chandeigne 2015).

Paru chez Chandeigne

«