Le voyage de Gonneville et la découverte de la Normandie par les Indiens du Brésil (1503-1505)

224 pages
1995
25 €
ISBN : 978-2-906462-05-5
ACHETER EN LIGNE

Traducteur : Ariane Witkowski

Avec la lettre de Pero Vaz de Caminha (1500) sur la découverte du Brésil, traduite par Jacqueline Penjon et Anne-Marie Quint

Description

En juin 1503, trois ans après la reconnaissance officielle du Brésil par les Portugais, le commerçant normand Binot Paulmier de Gonneville quitte Honfleur en quête des “belles richesses des Indes”. Sa nef L’Espoir navigue au large de la côte africaine, s’égare et atteint, en janvier 1504, des terres inconnues dont on sait, aujourd’hui, qu’elles sont situées sur la côte de Santa Catarina, au sud du Brésil. Le capitaine et son équipage y rencontrent une tribu d’Indiens Carijo qui les reçoivent très cordialement. Au terme d’un séjour de six mois, les Normands prennent le chemin du retour, et ramènent un des fils du chef indien, le jeune Essomericq. Paulmier de Gonneville avait promis de le faire revenir “vingt lunes” plus tard, instruit dans les arts de la civilisation. Il ne put tenir parole, mais adopta l’Indien, le maria à une de ses parentes, et lui laissa, à sa mort, son nom, sa fortune et les armes de sa famille. Essomericq vécut jusqu’à 95 ans, il eut quatorze enfants. L’histoire se poursuit aux siècles suivants, riche de péripéties romanesques qui font intervenir le roi Louis XIV, un chanoine de Lisieux, deux navigateurs bretons et un baron mythomane…

L’ouvrage présente également, en regard de la Relation de Gonneville, la célèbre Lettre de Pero Vaz de Caminha, qui fait état de la découverte du Brésil, en 1500, par la flotte d’Alvares Cabral.

LIVRES LIÉS
»