Chefs-d’œuvres des paravents nanban. Portugal-Japon XVI-XVII siècles

176 pages
2015
35,00 €
ISBN : 978-2-367321-17-2
TÉLÉCHARGER
ACHETER EN LIGNE

Description

Les 13 paravents japonais d’art nanban les plus remarquables Dès 1543 – date de l’arrivée des Portugais en terre nippone –, les Japonais entrèrent en contact régulier avec les nanban-jin (« barbares du Sud »), et ce jusqu’à la fermeture durable du pays à partir des années 1640. Ces commerçants et ces missionnaires, en provenance majoritairement du Portugal, furent à l’origine d’une thématique de l’art japonais aux XVIe et XVIIe siècles. Les peintures qui ornent les byōbu (paravents) nanban décrivent une extraordinaire confrontation de civilisations et sont saisissantes par leur beauté. L’histoire de l’arrivée des Européens, du point de vue oriental, s’y déroule sous nos yeux, notamment dans les oeuvres des peintres de l’école Kanō. Tantôt critiques, tantôt festifs et joyeux, les byōbu mettent en images les prémices de l’occidentalisation de l’Asie. Parution simultanée d’une version anglaise et d’une version portugaise

LIVRES LIÉS
»