Nos auteurs

Lima Barreto

1881-1922

Fils de parents pauvres et métis, Afonso Henriques de Lima Barreto étudie au collège Pedro II, avant de suivre une formation d’ingénieur à l’Ecole Polytechnique. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il abandonne ses études et devient fonctionnaire, tout en rédigeant des articles pour la presse de Rio de Janeiro. Ainsi, il se met à écrire pour le Correio da Manhã. En 1909, il publie son premier roman, Recordações do Escrivão Isaías Caminha. Mais c’est surtout Triste Fim de Policarpo Quaresma, en 1915, qui fait connaître Lima Barreto.

Militante, son oeuvre exprime l’amertume et la révolte d’un homme de couleur contre l’injustice sociale dont il a été victime. La littérature est une arme de combat contre la sottise et les préjugés. En dépeignant le monde petit-bourgeois des faubourgs de Rio de Janeiro et le milieu des hommes de lettres et des politiques, Lima Barreto s’attaque avec une plume haletante et corrosive à la société du Rio de Janeiro du XIXe siècle, élitiste et hypocrite.

Souffrant d’alcoolisme, dépressif, il meurt en 1922.

Paru chez Chandeigne

«