Nos auteurs

Fernando Pessoa

1888-1935

Né à 1888 à Lisbonne, Fernando Pessoa passe son adolescence à Durban, en Afrique du Sud, où il reçoit une éducation anglaise traditionnelle. Très jeune, il se met à écrire des poèmes. Avec Mário de Sá-Carneiro et José de Almada Negreiros, il crée la revue Orpheu et contribue à la naissance du mouvement moderniste au Portugal. Gagnant sa vie comme rédacteur professionnel pour des entreprises de commerce international, Fernando Pessoa a peu publié de son vivant. En effet, seuls quatre ouvrages paraissent entre 1913 et 1918, ainsi que le désormais célèbre Message en 1934. Pourtant, ses textes vont influencer des générations de poètes et font de lui l’un des plus grands poètes que l’Europe a pu connaître. L’une de ses prouesses est d’avoir su se créer des doubles littéraires, auxquels il attribue nom, vie, apparence physique et morale et style littéraire. Ses hétéronymes se lisent entre eux, se répondent, s’admirent et se critiquent. Il en aurait inventé plus de cent mais quatre sont à retenir:

  • Álvaro de Campos, le poète-ingénieur, épris de métaphysique et divisé entre le monde concret et « l’autre », plus conceptuel.
  • Ricardo Reis, épicurien devant l’Éternel, héritier de la sagesse des Anciens.
  • Alberto Caeiro, le Gardeur de Troupeau, bucolique et rêveur, païen et amoureux de la nature.
  • Bernardo Soares, simple employé de bureau, sacralisant la ville de Lisbonne dans Le Livre de l’intranquillité.
Poèmes, nouvelles, romans policiers… Fernando Pessoa surprend à exceller dans tous les genres littéraires. Multiple et unique, son œuvre invite à l’imagination et à la découverte de soi, de l’autre et de l’univers.

Paru chez Chandeigne

«